©  Catherine Désirée, 2019    Tous droits réservés                               Mis à jour  10/11/2019

La spiritualité poétique - divina poíêsis - ravive l'expression artistique de son rayonnement Ciel-En-Arc puisant dans l'État de Virginité en Création, souffle primordial de La Rose éternellement Vivante, inspiration pro-créatrice pro-créée, foyer de l'Origine per-génésique, Omphalos-Epsilon, profondeurs spiraliformes de L'Insoupçonnable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mademoiselle

 

 

Oiselle la Mademoiselle 

 

Puisant à la fois dans les sources du Moyen-Âge où oiselle, signifie "oie blanche", "pucelle", "vierge" et dans des temps moins lointains où Mademoiselle est l'appellation désignant les femmes de théâtre, Mademoiselle renvoie à la puissance féminine dans son élan virginal pro-créatif. 

 

Souffle porteur générateur de la Flamme escarbouclée

Trésor du 5ème Être élémentaire

Meta-Merveilleux incorporé

 

Omphalos-Epsilon

 

 

 

 

Sophia Théo ès Arts

Rosa Theosophos

F  I  G  U  R  A

 

 

 

La figure Sophia Théo ès Arts - Sophia, "sagesse", Theos, "dieu" - rappelle le Theosophos, à savoir "un être idéal unissant en lui-même la qualité d'un philosophe, d'un artiste et d'un prêtre du plus haut niveau", selon la définition de Porphyre.

 

En Mahatma imagé - mahatma signifiant en sanskrit "grande âme"-, Sophia Théos ès Arts touche l'État de Virginité en Création, brassant les ramifications cathartiques du Corpus Veritatis

 

- Antre de la Visitation en Grâce éveillée.

 

La Tradition primordiale, Sophia Perennis, qui désigne la connaissance universelle d'origine non-humaine d'où sont issues toutes les traditions spirituelles - philosophie cruciale pour Helena Petrovna Blavatsky, fondatrice de la Société théosophique en 1875 -, se manifeste dans

 

 

La Rose éternellement vivante

 

 

- Sophia Théo ès Arts œuvrant.

Avec la Spiritualité dans les Arts vivants, le souffle habitant la figure Sophia Théo ès Arts revivifie ce que la Théosophie appelle le Santana Dharma, la Vérité éternelle, à savoir L'Insoupçonnable perceptible dans la manifestation artistique à travers la corolle spectaculaire en symbiosophie pro-créative.

[N.B. Le terme de symbiosophie, ou "sagesse du vivre ensemble", a été pensé par le philosophe et artiste Wolfgang Wackernagel au commencement des années 1990]

L'Insoupçonnable

Outre-Lieux,
Romance de désamour en camaïeu Soleil Levant

La traversée de l'AMOR ARTIS pour retrouver L'Insoupçonnable devient l'expérience transautobiographique décrite dans mon roman poétique Outre-Lieux, Romance de désamour en camaïeu Soleil Levant.

 

 

Dans Outre-Lieux, Fée ressent depuis l'enfance L'InsoupçonnableÉtat de Virginité en Création - La Rose éternellement Vivante - qu'elle transgresse corporellement dans un appel librement amoureux qui sera éprouvé par la vie conditionnelle dans un pèlerinage difficile, finalement rédempteur, permettant la renaissance de la poétesse. 

Le triptyque vital de Marie-Madeleine - Marie-Madeleine Péchereresse, Marie-Madeleine Pénitente, Marie-Madeleine dans la Grotte - illustre le parcours amoureux et poétique de Fée qui rejoint, à la fin du roman poétique,  L'Insoupçonnable

 

La Rose éternellement Vivante 

Rosa Sine Spina

 

Marie Jésus pro-créatrice pro-créé

 

- insoupçonnable conception, œuvre achevée, œuvres à venir...

 

 

*  *  *

Marie-Madeleine Œuf Russe

Œuvre Résurrectionnel Advenant

S O L E I L   L E V A N T 

Figure métanoïaque Le Nouveau-Né

Fils L'Incantation prophétique

 

Transportant

LA VIE ARTISTIQUE

ovationnée nulle part ailleurs

 

N O Û S   D U   V E R B E 

* * * 

 

 

 

 

 

Le Portail

© Catherine Désirée

[septembre 2017, Sierne, Suisse,

dans le cadre de l'exposition Night of the Living Scarecrows]

Sophia Théo ès Arts

 

- Mademoiselle

 

 

*  *  *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oiselle

© Wolfgang Wackernagel

[Pendant l'hiver 2007, dans le cadre de

la performance Les Mots d'Amour de Juliette Drouet,

par Catherine Désirée, à Bonvard, Genève]

 

 

 

 

Vivat

© Catherine Désirée

[septembre 2017, Sierne, Suisse,

pendant le finissage de l'exposition collective Night of the Living Scarecrows]

[Exégèse poético-schématique de L'Évangile de Marie. évangile apocryphe, attribué à Marie-Madeleine, traduit par Jean-Yves Leloup, publié chez Albin Michel]

Sophia Théo ès Arts - Mademoiselle